vaincre anxiété

4 techniques qui vont faire disparaître vos troubles anxieux

Les troubles de l’anxiété, appelé également « maladie des inquiétudes » se caractérisent par le fait que les personnes qui en souffre sont constamment dans un sentiment d’inquiétude, elles pensent à tout moment que le pire va se produire.

Environ 20% des personnes en France présentent un trouble anxieux au cours de leur vie.

Moi-même il ya quelques années j’ai vécu des moments difficiles d’un point de vue personnel et professionnel. J’étais très anxieux, j’avais très souvent des vertiges, je déprimais et avais le moral à zéro, j’étais fatigué, j’étais également devenu hypocondriaque.

Aujourd’hui je m’en suis sorti et j’écris ces lignes pour venir en aide à ceux qui souffrent en ce moment même d’anxiété.

Si vous souffrez de troubles anxieux, je suis là pour vous dire qu’à un moment cela va s’arrêter, vous n’êtes pas condamné à être anxieux toute votre vie.

Avec le temps, j’ai analysé comment j’ai réussi à me sortir de mes troubles anxieux, j’ai repensé aux actions que j’ai mises en place pour passer d’un état dépressif à un état épanoui. J’ai également étudié des principes de développement personnel qui m’ont permis de savoir quels sont les clés du bonheur et de l’épanouissement personnel.

Dans les lignes qui suivent, je vais vous donner 4 techniques qui vont vous permettre assez rapidement de prendre le contrôle de votre vie et de faire disparaître vos angoisses et vos peurs.

Je vous conseille d’être attentif jusqu’au bout, car une mise en pratique de ces 4 techniques simultanément augmentera vos chances de vous en sortir rapidement.

Technique n°1 : Prendre la décision de changer votre perception des événements.

Le monde est ce qu’il est et chacun à sa propre vision du monde.

Pour certains, le monde est un véritable miracle, car il accueille la vie et toutes les choses qui s’y passent sont merveilleuses

Pour d’autres, le monde est un véritable enfer où il ne règne qu’injustice et où il faut survivre.

Entre ces deux extrêmes, il y a une infinité de perceptions qui sont toutes propres à chacun.

Il en va de même pour la perception des événements. Je vous donne en exemple :

John et Bob ont une vie semblable. Ils sont salariés, gagnent sensiblement le même salaire, ils habitent la même ville, ils ont chacun 2 enfants et enfin ils ont le même âge. Au même moment John et Bob vont vivre un événement identique. Ils vont tous les deux perdre leur travail.

La perception de John de cet événement va être la suivante : « C’est génial, voilà une opportunité de faire des choses que j’ai envie de faire depuis longtemps. J’ai toujours rêvé de changer de métier et pour l’instant l’occasion ne s’était jamais présentée. Je vais profiter de la situation pour me former et accomplir mon rêve ».

La perception de Bob est différente : « Quel enfer, qu’est ce que je vais bien pouvoir faire. Je ne vais jamais retrouver un job aussi bien que celui-ci. Comment vais-je faire, si je n’ai plus d’argent ma femme risque de me quitter et je ne verrais plus mes enfants …. »

Entre John et Bob, qui pensez vous qui a le plus de chances de réussir ? C’est John, car sa perception de l’événement est positive, et ses pensées se tournent vers ce qu’il doit faire pour continuer son chemin le plus tranquillement possible.

Maintenant, la perception de l’événement de Bob est clairement le type de perception des choses qui conduit à être anxieux. Bob anticipe un futur qui n’existe pas, il imagine le pires des scénarios et son corps répond à ce stimulus comme s’il était déjà en train de vivre ce scénario. Bob a du mal à respirer, il transpire, il a des vertiges et peut-être même la nausée.

Comment faire si vous êtes dans la position de Bob. Comment faire si vous avez tendance à penser que les choses à venir vont mal se passer ?

Premièrement, je vous invite à vous reconnecter au réel. Le réel c’est le moment présent. Arrêtez de penser et concentrez-vous uniquement sur l’objet qui est en face de vous, sur les sons qui vous entourent, sur votre respiration. Avez-vous la sensation qu’il peut vous arriver quelque chose lorsque vous faites cela.

Lorsque j’ai été au pire des mes crises d’angoisse, j’ai découvert qu’en me connectant au moment présent, mes crises diminuées. J’ai découvert également pendant ces moments de calme que les futures catastrophiques que je m’imaginais n’étaient que des hypothèses parmi tant d’autres. J’ai réalisé que le futur que je m’imaginais n’avait que peu de chance d’arriver. J’ai aussi réalisé que le futur qui m’attendait dépendrait de ce que je fais dans le présent. Ainsi, en restant concentré dans le présent et en faisant une action positive, je ne pouvais avoir qu’un futur positif.

Si vous avez des troubles anxieux, faites donc cela : Plusieurs fois par jour, arrêtez-vous 10 minutes de penser et concentrez-vous sur votre moment présent. Concentrez-vous sur le travail que vous devez faire, sur l’action qui aura un impact positif sur votre futur. Vous ne devez penser qu’à cela : l’objet qui est en face de vous, les sons qui vous entourent, votre respiration, les membres de votre corps. En faisant cela 3 fois par jour pendant 10 minutes, vous allez habituer vos pensées à ne plus partir dans tous les sens et petit à petit, vous ferais disparaître vos pensées négatives.

Technique n°2 : Prendre la décision d’adopter des croyances positives

L’ensemble des croyances que vous avez proviennent de votre enfance, de ce que l’on vous a appris. Vos croyances viennent aussi de votre environnement. En fonction de ce que vous avez vécu tout petit, vos croyances peuvent être très différentes. Certaines croyances vous permettent d’atteindre des sommets et d’autres vont vous rabaisser plus bas que terre.

Les troubles anxieux viennent en partie de la croyance profonde que vous avez que les choses ne peuvent que mal se terminer.

Voilà une série de croyances négatives qui provoquent des troubles anxieux.

– Je suis condamné à une vie horrible

– Je ne suis pas intelligent

– Je ne suis pas chanceux

– Personne ne m’aime

– Je suis condamné à souffrir

D’où viennent ces croyances ? Comme je vous l’ai dit, certainement de l’enfance. Si vous avez des parents qui ont ce type de croyance et qui ont répété devant vous pendant toute votre jeunesse : «  Je suis condamné à avoir une vie horrible, je ne suis pas chanceux et personne ne m’aime », il y a de fortes chances que vous croyez la même chose pour vous. Ces croyances sont ancrées si profondément en vous que l’idée de réussir et d’être heureux ne vous a jamais traversé l’esprit.

La bonne nouvelle, c’est qu’il est possible de changer ses croyances. Il est possible de mettre à la porte ses croyances négatives et de les remplacer par des croyances positives.

Comment vos croyances négatives se sont ancrées dans votre esprit ? On vous les a répétées et vous vous les êtes répétées aussi. Vous avez peut être répété 1 million de fois dans votre vie « je n’ai jamais de chance » alors effectivement vous êtes convaincu de ne jamais en avoir. Et comme vous êtes convaincu de ne jamais avoir de chance, alors vous vous imaginez sans cesse un futur où tout se passe mal et vous êtes anxieux.

Si vos pensées négatives se font une place dans votre esprit à force de répétition, je vous invite à en faire de même avec des pensées positives. À partir d’aujourd’hui, répété matin, midi et soir des croyances positives. Dites à autre voix « Je suis chanceux » « Je suis condamné à réussir » « Je suis intelligent » « Je suis apprécié des gens ».

Faites cet exercice 3 fois par jour pendant tout le reste de votre vie et vous allez changer vos croyances. Par la même occasion vous allez changer votre perception de vous même et par conséquent la perception des événements qui se présente à vous. Vous arrêterez de vous projeter dans des futurs dramatiques et pourrez aborder la vie avec confiance.

Technique n°3 : Prendre la décision d’avoir une vie en cohérence avec vos désirs les plus profonds.

Si vous souhaitez en finir avec les crises d’angoisse et l’anxiété, il est important que vous décidiez une fois pour toutes de vous tourner vers ce qu’il y a de plus important pour vous.

Comme je vous l’ai dit, depuis tout petit, on apprend des choses, on nous explique qu’il y a des règles, et en fonctions de l’environnement où l’on grandit, on adopte des croyances en ces règles. Le problème c’est que ces règles peuvent être en totale contradiction avec l’accomplissement de vos plus grands désirs. Je vais vous donner un exemple.

Sofia naît dans une famille où les règles sont les suivantes : pour atteindre le bonheur dans la vie, il faut travailler dur à l’école pour obtenir les meilleures notes et avoir une chance d’avoir un bon emploi de bureau, de préférence dans le secteur bancaire. Ainsi on est en sécurité, on dispose d’un salaire correct durant notre carrière et ensuite on peut profiter d’une bonne retraite.

Alors Sofia adopte une croyance en ce système, en ces règles. On lui a répété que c’est ce qu’il fallait faire pour atteindre le bonheur alors elle le fait. Elle termine ses études en étant 1ere d’une école de commerce, elle est engagée dans une grande banque en tant que trader, tous les jours elle va travailler dans son open space et pourtant … Sofia n’est pas heureuse, et plus le temps passe, plus elle commence à manifester des troubles anxieux. Qu’est-ce qui se passe ?

Et bien depuis toute petite, Sofia a pour envie d’aider les gens. Pendant son jeune âgé, elle a d’ailleurs participé à quelques actions pour apporter son soutien à ceux qui en avaient besoin. Mais voilà, par peur de décevoir ses parents et surtout par peur de remettre en cause ses croyances, elle a décidé de suivre le chemin qui lui était tracé. Elle s’est donc retrouvée trader dans le secteur bancaire.

Aujourd’hui, Sofia est atteinte de trouble anxieux, car elle a une vie qui est en totale incohérence avec son désir le plus profond qui est d’aider les gens. Elle culpabilise de faire ce qu’elle fait et a du mal à trouver un sens à sa vie.

Mon exemple est extrême, mais si vous aussi vous avez la sensation de faire quelque chose qui n’est pas en cohérence avec vos valeurs, avec vos rêves, je vous invite à vous demander ce qui est le plus important. Respecter vos croyances limitantes ou être heureux ?

Technique n°4 : Prendre la décision de prendre soin de soi-même

Enfin pour terminer, votre état physique joue un rôle très important dans votre état psychique. Si vous êtes fatigué, que vous respirez mal, que vous n’arrivez pas à vous déplacer, alors il y a de fortes chances que votre esprit ait du mal à en faire de même.

Que se passe-t-il si vous ne vivez pas bien dans votre corps ? Tout simplement vous avez du mal à mettre en place des actions de qualité. Et comme je vous l’ai déjà dit, c’est la qualité des actions que vous faites dans le présent qui va conditionner votre futur. Si les actions que vous faites sont de mauvaise qualité, vous allez accumuler désillusion sur désillusion jusqu’à commencer par croire que vous n’êtes pas doué, que vous n’avait pas de chance ou encore que vous êtes condamné à échouer. Si les actions que vous faires dans le présent sont de mauvaise qualité, vous entrez dans une spirale négative, vous adoptez des croyances négatives et commencez à penser que quoi que vous fassiez, votre futur va mal se passer. Et donc vous voyez apparaître des troubles anxieux.

Si vous ne souhaitez pas que cela se produise. Rien de mieux que de commencer par faire du sport 10 à 20 minutes tous les matins, de manger des aliments frais et sains et de vous coucher à heure régulière.

En faisant cela, vous allez avoir de la vitalité et de l’énergie et vous pourrez avoir les idées claires et effectuer les bonnes actions pour avoir un futur heureux et plein de réussite.

Mon plan d’action pour en finir avec l’anxiété en 30 jours

En conclusion je vous recommande vraiment de mettre en application dès aujourd’hui les exercices que nous avons vus plus haut. Je vous conseille d’ailleurs de prendre 30 minutes le matin pour faire ces exercices dès le réveil. Si vous faites cela, vous sentirez des effets bénéfiques apparaître dès les 30 premiers jours et vous obtiendrez des résultats impressionnants dans votre vie dans les deux premiers mois.

Je vous rappelle ce que vous devez faire :

– Connectez-vous au présent 10 minutes 3 fois par jour en ne vous concentrant uniquement sur l’objet qui est en face de vous, les sons qui vous entourent, votre respiration et les membres de votre corps. Ce que je vous conseille de faire s’appelle méditation.

– Ensuite, répétez à hautes voix des croyances positives pendant 10 minutes et continuez à les répéter dans votre tête toute la journée. Pour rappel, voilà ce que vous pouvez dire : « Je suis chanceux » « Je suis condamné à réussir » « Je suis intelligent » ….

– Faite le bilan de savoir si vous faites les choses parce qu’on vous a expliqué que c’est ce que vous devez faire ou parce que c’est ce que vous désirez faire. Connectez-vous à vos désirs et vos rêves.

– Enfin, faites du sport, mangez des fruits, des légumes et buvez de l’eau. Couchez-vous également à heure régulière.

Je vous remercie pour le temps que vous avez consacré à cette lecture. Si vous avez aimé les conseils que vous avez lus et que j’ai pu vous aider, j’en suis très heureux. Je vous invite à partager cet article aux personnes pour qui ils pourraient être utiles, vous leur rendrez un service et rendrez ainsi le monde meilleur. Abonnez-vous à la newsletter pour recevoir d’autres conseils en développement personnel. Je serais ravi de vous aider de nouveau.

Je vous souhaite une excellente continuation et vous dit à très bientôt.

Amicalement.

Raphaël

Pour aller plus loin, je vous recommande de lire les articles suivants :

La page Wikipédia sur l’anxiété

Le programme de soutien quotidien « mes 15minutes »

Reconnaitre et soigner l’anxiété

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *